scolie


scolie

scolie ou scholie [ skɔli ] n. f. et m.
• 1680, -1546; gr. skholion, de skholê « école »
I N. f. Didact. Note philologique, historique, due à un commentateur ancien, et servant à l'interprétation d'un texte de l'Antiquité. annotation.
Note critique. « s'intéresser à des scholies et à des commentaires » (Sainte-Beuve).
II N. m. (1691) Didact. Remarque à propos d'un théorème ou d'une proposition. « souvent après avoir démontré une proposition, on enseigne dans un scholie une autre manière de la démontrer » (d'Alembert).

scolie nom féminin (latin scientifique scolia) Gros insecte hyménoptère des pays chauds et du midi de la France, à la piqûre très douloureuse. ● scolie ou scholie nom féminin (grec skholion, commentaire) Remarque grammaticale, critique ou historique due à un commentateur ancien. En logique, remarque qui suit un théorème démontré ou un problème résolu.

I.
⇒SCOLIE1, subst.
I. Subst. fém. Note philologique ou historique due à un commentateur ancien, servant à l'interprétation d'un texte de l'Antiquité. Un savant français des plus érudits (...) avait publié en 1788 un texte de l'Iliade avec un immense cortège de scolies grammaticales qui initiaient les doctes lecteurs à tout le travail intérieur et, pour ainsi dire, à la cuisine des critiques d'Alexandrie (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 10, 1865, p. 53). Je goûte ce petit livre, quoique je lui préfère dix autres romans dans l'œuvre de Balzac, ceux, par exemple, comme Le Curé de Tours, qui sont de véritables écorchés littéraires, et où chaque phrase ramasse en elle plus de philosophie qu'une scolie de Spinoza (BOURGET, Disciple, 1889, p. 145).
P. anal. Note critique. Passons sur la troisième extermination, qui démontre avec évidence que M. Souday et moi ne parlons pas la même langue, et arrivons au rare morceau publié dans la New-York Times Book Review du 29 novembre 1925. Il y résume, il y renforce pour l'étranger ses trois scolies antérieures (BREMOND, Poés. pure, 1926, p. 41).
II. — Subst. masc., SC. Remarque complémentaire suivant un théorème, une proposition. Si nous avons égard, nous dit le scolie de la proposition XXXIV de la cinquième partie de l'Éthique, à l'opinion commune des hommes, nous verrons qu'ils ont conscience à la vérité de l'éternité de leur âme (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 56).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. scolie2 et 3. Ac. 1694-1740: scho-; 1762, 1798: sco-; 1835, 1878: sco-, scho- (id. ds LITTRÉ, ROB. 1985, Lar. Lang. fr.); Ac. 1935: sco-. Étymol. et Hist. 1. 1546 scholie « note d'un commentateur » (G. LE ROUILLÉ, Le Rec. de l'antique préexcellence de Gaule et des Gaulois, f ° 27 r ° ds GDF. Compl.); 1680 scolie (RICH.); 2. 1690 scholie géom. (FUR.); 1691 scolie masc. (OZANAM, p. 9). Empr. au gr. « explication, commentaire », dér. de « repos, loisir; étude, école » (école). Fréq. abs. littér.:17.
II.
⇒SCOLIE2, subst. fém.
ANTIQ. ,,Chanson de table chez les anciens Grecs`` (Ac. 1935). La scolie de Callistrate sur Harmodius et Aristogiton (Ac. 1935).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. scolie1 et 3. Att. ds Ac. dep. 1878. LITTRÉ: scolie, scholie. Étymol. et Hist. 1732 (RICH.). Empr. au gr. « chanson de table que les convives chantaient l'un après l'autre, dans un ordre irrégulier, le chanteur tenant une branche de myrte qu'il passait ensuite à son successeur » (d'apr. BAILLY), neutre subst. de « oblique, tortueux » (prob. parce que le tour de chant passait d'un convive à l'autre selon un parcours en zigzag). Bbg. QUEM. DDL t. 2.
III.
⇒SCOLIE3, subst. fém.
ENTOMOL. Gros insecte hyménoptère entomophage, à la livrée généralement noire, bariolée de jaune ou de rouge, vivant dans les régions chaudes et tempérées. La scolie, qui s'attaque à une larve de cétoine, ne la pique qu'en un point, mais en ce point se trouvent concentrés les ganglions moteurs, et ces ganglions-là seulement (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 173).
Prononc.:[]. Homon. et homogr. scolie1 et 2. Étymol. et Hist. 1798 (CUVIER Hist. nat., p. 500). Du lat. sc. scolia (1775, FABRICIUS, Syst. ent., 355 ds NEAVE), empr. au gr. « oblique, tortueux ».

1. scolie ou scholie [skɔli] n.
ÉTYM. 1680, scolie; scholie, 1546; grec skholion, de skholê « école ».
———
I N. f. Didact. Note philologique, historique, etc., due à un commentateur ancien, servant à l'interprétation d'un texte de l'antiquité. Annotation (→ Interlinaire, cit.). || Les scolies de l'Iliade, de Pindare. || Recueils de scolies.Par ext. Note critique.
1 (Cousin) est homme à s'occuper des textes, à rechercher des manuscrits, à s'intéresser à des scholies et à des commentaires, à les transcrire jusqu'au dernier mot, à ne faire grâce à lui ni aux autres d'aucune variante ni d'aucune leçon (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 19 nov. 1849.
2 Grâce aux papyri, nous connaissons mieux aujourd'hui les méthodes et l'œuvre des Alexandrins. Nos prédécesseurs n'avaient, pour juger ces Juges, que les lambeaux de leurs Mémoires et Commentaires dans les notes comprimées, les scholies des manuscrits byzantins.
Victor Bérard, Trad. de l'Odyssée, I, IV.
———
II N. f. ou m. (1691). Hist. des sc. Remarque à propos d'un théorème ou d'une proposition.
3 (…) souvent après avoir démontré une proposition, on enseigne dans un scholie une autre manière de la démontrer : ou bien on donne quelque avis nécessaire pour tenir le lecteur en garde contre les méprises; ou enfin on fait voir quelque usage ou application de la proposition (…)
Encyclopédie (1765), art. Scholie.
DÉR. Scoliaste ou scholiaste.
————————
2. scolie [skɔli] n. f.
ÉTYM. 1735; grec skolion « chanson tortueuse, qui va en zigzag », de skolios « tortueux ».
Antiq. grecque. Chanson de table, que les convives chantaient l'un après l'autre, mais dans un ordre irrégulier en se passant une branche de myrte.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • scolie — SCÓLIE, scolii, s.f. 1. (În Grecia antică) Cântec recitat cu acompaniament muzical. 2. (Livr (livresc).) Notă filologică, istorică, critică sau comentariu pentru înţelegerea textului unui autor din antichitate. ♦ Remarcă privitoare la o teoremă.… …   Dicționar Român

  • scolie — 1. (sko lie) s. f. 1°   Terme de philologie. Note de grammaire ou de critique pour servir à l intelligence des auteurs classiques. 2°   S. m. Terme de géométrie. Remarque sur plusieurs propositions, faite en vue d en montrer la liaison, la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • scolié — scolié, ée (sko li é, ée) adj. Pourvu de scolies. Un texte scolié. HISTORIQUE    XVIe s. •   [Livres sur l Écriture sainte] commentez et scholiez, Ordonn. de Charles IX, 11 déc. 1567. ÉTYMOLOGIE    Scolie 1 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SCOLIE — s. f. T. de Philologie. Note de grammaire ou de critique, pour servir à l intelligence, à l explication des auteurs classiques, et particulièrement des auteurs grecs. Les anciennes scolies sur Aristophane sont très estimées. SCOLIE, est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SCOLIE — n. f. T. de Philologie Note de grammaire ou de critique, pour servir à l’intelligence, à l’explication des auteurs classiques, et particulièrement des auteurs grecs. Les anciennes scolies sur Aristophane sont très estimées. SCOLIE s’emploie aussi …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Scolie —  Pour l’article homophone, voir Scholie.  Pour l’article homonyme, voir Scolie des jardins.  La scolie (du grec ancien σκόλιον / skólion, « tordu », sous entendu …   Wikipédia en Français

  • scolie — noun A type of X ray taken when diagnosing scoliosis …   Wiktionary

  • Scolie des jardins — Megascolia maculata Megascolia maculata …   Wikipédia en Français

  • scholie — scolie ou scholie [ skɔli ] n. f. et m. • 1680, 1546; gr. skholion, de skholê « école » I ♦ N. f. Didact. Note philologique, historique, due à un commentateur ancien, et servant à l interprétation d un texte de l Antiquité. ⇒ annotation. ♢ Note… …   Encyclopédie Universelle

  • Baruch Spinoza — Philosophe occidental Époque moderne Portrait de 1665 tiré de la Herzog August Bibliothek …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.